Black Desert esquisse sa prochaine classe, la Guardiana

Après la Shai déployé l'été dernier, Black Desert Online esquisse sa dix-neuvième classe jouable, la Guardiana. Elle se dévoile à peine, mais manie manifestement une hache et un petit bouclier à une main. 

Guardiana

Depuis son lancement en 2015, Black Desert Onilne renouvelle régulièrement son gameplay via l’ajout de nouvelles classes. L’été dernier, la Shai était déployée dans le MMO d’action et manifestement, le studio Pearl Abyss s’apprête à en ajouter une nouvelle classe – la dix-neuvième du MMORPG.

Comme à son habitude, le développeur se contente pour l’instant d’esquisser cette nouvelle classe – au travers d’un récit la plaçant dans un environnement manifestement plutôt hostile, montagneux et enneigé. Elle se dévoilera sans doute plus concrètement dans les prochaines semaines (avec ses compétences et son style de jeu), mais d’ici là, on retient d’ores et déjà que dans la version francophone du jeu, la classe est baptisée la « Guardiana » – en Corée, le nom de la classe évoque un rôle de « sentinelle ». On imagine qu’elle pourrait donc avoir des capacités plutôt protectrices.
Par ailleurs, au regard du premier dessin conceptuel l’illustrant, la Guardiana apparait comme une barbare portant des peaux de bêtes, maniant surtout une hache imposante et un petit bouclier à une main.
En attendant davantage de précisions, on découvre la geste qui pose sa légende.

Il n'y a pas de dieux dans ce monde.

Le sang noir d'Omua consuma la peau couleur ivoire
et traça un chemin entre la cime à jamais enneigée et le croc assoupi du dragon.
Un message à la lignée du parasite qui avait dérobé la Flamme sacrée,
la malédiction du dragon perdurait, inextinguible.

Il n'y a pas de dieux dans ce monde.

Le sang noir d'Omua fit fondre les os des descendants du parasite,
une pointe de douleur lorsque le faux dieu trancha ses jambes et arracha ses ailes.
Un message pour les mettre en garde... Si la Flamme sacrée n'était pas restituée,
le passé glorieux de la Montagne dorée resterait à jamais plongé dans un hiver éternel.

Il n'y a pas de dieux dans ce monde.

Le sang noir d'Omua dévora la chair de ceux qui gardaient le silence,
laissant échapper un cri de rage devant l'alliance que le parasite avait brisée.
Pour libérer Omua de la funeste malédiction divine
et récupérer la Flamme sacrée, un pacte fut conclu avec l'Esprit occulte. 

Il n'y a pas de dieux dans ce monde.

Sous la neige qui me recouvrait quand j'émergeai de mon abri,
les bribes de souvenirs d'Omua qui avaient envahi tout mon être restaient figés.
L'oubli s'emparera de mon esprit lorsque le pacte sera conclu, mais je finirai par recouvrer la mémoire.

Il n'y a pas de dieux dans ce monde.

Le sang noir d'Omua devenu rouge se répandit sur le corps.
Nous nous aventurons désormais au-delà de la Montagne dorée.
L'immense pouvoir et le contrôle de l'Esprit occulte sont désormais mon repos.
Bientôt, je récupérerai Ynix. La Flamme sacrée m'appartiendra et avec elle, j'enverrai les dieux au bûcher pour leurs péchés.

Il n'y a pas de dieux dans ce monde.

Par une nuit sans lune sur les collines de Zvier,
une jeune semi-bête posa son regard sur la cime toujours enneigée et murmura :

"Écoute ma prière, Ô dieu béni... Efface les traces que tu as laissées dans ce monde,
car la fille du dragon, baignée dans le sang ancestral, cherche tes cendres."

À ce stade, on ignore encore quand la nouvelle classe sera déployée dans l'univers du MMO d'action. 

Réactions (49)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Black Desert Online ?

202 aiment, 96 pas.
Note moyenne : (316 évaluations | 3 critiques)
5,5 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Black Desert Online
(78 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

190 joliens y jouent, 304 y ont joué.