Le système de craft

    Profondément éclectique, Pearl Abyss a réuni les différents éléments à succès des expériences MMO passées pour élaborer un système de craft aussi riche que complexe. Une partie du jeu qu'il sera difficile de négliger pour le joueur tant celle-ci est bien intégrée, faisant la liaison avec l'avancée de ses quêtes ainsi que la politique PvP du serveur grâce à ses «workers» librement tuables.

I) La récolte

    Black Desert met à disposition des joueurs deux moyens de récolte : la récolte dite «manuelle» et la récolte par l'emploi de travailleurs PNJ ou «workers».

A) La récolte manuelle

    Très classique aux MMORPG, elle consiste à diriger son personnage à proximité d'une ressource pour la collecter en cliquant dessus avec l'outil adéquat en main. On compte huit outils différents dans BDO :

- la hache, pour bûcheronner

- l'extracteur de sève des arbres, pour ... extraire la sève des arbres

- la faucille, pour cueillir herbes, fleurs et champignons

- le désosseur, pour les carcasses d'animaux

- le couteau à dépecer, pour récupérer les peaux de bêtes

- la "bouteille", pour conserver le lait de la traite des vaches (et oui)

- la canne à pêche, pour pêcher de beaux poissons

- et enfin la traditionnelle pioche pour les filons de minerais

 Ces outils s'équipent dans un emplacement de l'inventaire à cet effet et non dans l'emplacement d'arme comme on peut le voir dans d'autres MMO. Ils s'achètent aux PNJ, se détériorent et ne sont pas réparables. Ils peuvent également être craftés soi-même en une version plus efficace que celle des PNJ.

À ceux-ci s'ajoute la culture de divers fruits et légumes par l'achat de graines aux PNJ ainsi que de tentes de plantation. À monter sur un sol convenable, les tentes permettent de semer les graines achetées dans le carré de terrain autour de celles-ci et d'en récolter ensuite le fruit après un court laps de temps (~ 10 mns CBT2).

Tous les arbres du décor ne peuvent pas être coupés. De même pour l'extraction de sève. À différents arbres, différents bois, en passant de l'érable au bouleau les bûches récoltées ne seront pas toujours les mêmes.

À noter qu'il est également possible de cueillir sans faucille, mais cela prend beaucoup plus de temps. La récolte se fait par ailleurs d'autant plus rapide qu'on la pratique, en récupérant les connaissances relatives aux ressources. La pêche ainsi que la traite des vaches sont également accompagnées d'un mini-game.

B) L'emploi de travailleurs PNJ ou «workers»

    Plus originale et surtout moins laborieuse pour le joueur, PearlAbyss a donné la possibilité d'engager des PNJ pour les envoyer faire le boulot à votre place. Il est important de faire remarquer que certaines ressources ne sont accessibles qu'uniquement par l'emploi de ces PNJ.

Ces ressources sont représentées directement sur la map sous forme de nœuds (ou «nodes») de ressources ou encore points de ressources, une notion très présente dans BDO. En effet pour débloquer ces nœuds de ressource, il sera d'abord nécessaire de relier les nœuds des villes principales à ceux de leurs villages avoisinants. Plus concrètement, cela consiste à se faire connaître dans la région, c'est à dire à augmenter son «degré d'intimité» avec les PNJ, en accomplissant des quêtes pour eux et/ou en conversant avec eux (utilisant des points de conversation qui se régénèrent au fil du temps). Parmi les trois statuts de visibilité atteignables dans une région (inconnu, connu, populaire), cinq cents points d'intimité sont nécessaires pour atteindre le statut de connu et ainsi débloquer les nœuds de ressources.

Une fois ce prérequis rempli, l'envoi de travailleurs aux nœuds est disponible par l'interface d'un PNJ. Les différents types de travailleurs employables se distinguent par leur race et leurs compétences propres. L'humain est plus disposé à récolter certaines ressources que le géant, et il en est de même pour le gobelin vis à vis de l'humain.

Conservant la cohérence et le réalisme de son univers, il est nécessaire de loger ses employés dans BDO, dans une habitation annexe à la sienne. Dans la même idée, ces travailleurs s'épuisent et pour les remettre à l'ouvrage, il faudra les restaurer à l'aide d'un item et d'un temps de repos bien mérité dans leur demeure. Enfin, les ressources récupérées sont déposées dans la warehouse de la ville la plus proche.

Point essentiel, ces travailleurs peuvent être tués par les joueurs. Nul doute que cette feature saura générer des remous entre les guildes.

II) La transformation des matières premières

    Seconde étape essentielle du crafting, la transformation des ressources en matériaux utilisables fait comme bon nombre d'éléments du jeu très appel au système de connaissances.

L'interface de transformation des ressources est disponible par le biais d'un item achetable aux PNJ. On y distingue à ce jour six manières principales de travailler la matière :

Le système de craft

 

 - Secouer/mélanger

 - Moudre/broyer

 - Couper/fendre

 - Sécher

 - Assainir/affiner

 - Brûler/cuire

 - Réparer, qui ne concerne pas les matières mais les armes et armures

Les transformations possibles pour l'item sélectionné sont en couleurs quand les autres sont grisés. Chacune d'entre elles contient un grand nombre de recettes (ou «recipes») pour les différentes variétés de ressources et de façonnages possibles. Dans la même idée que celle de la récolte, plus on traite des matières, plus on les traite vite (déblocage/découverte de connaissances).

Là où réside la difficulté, c'est qu'il n'existe pas à proprement parler de maître de métier dans BDO. L'obtention des recipes passe par l'intimité avec certains PNJ qui sont à même de vous les donner. Généralement à proximité des points de ressources les concernant, il n'est néanmoins donné aucun indice précis quant à leur localisation. Au joueur donc de les trouver par lui-même. Si celui-ci a une intimité suffisante avec le PNJ, il pourra obtenir un ou plusieurs recipes en échange de points de conversation.

III) La fabrication

    Troisième et dernière étape du crafting de BDO

à compléter

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Black Desert Online ?

189 aiment, 83 pas.
Note moyenne : (288 évaluations | 3 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Black Desert Online
(73 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

181 joliens y jouent, 248 y ont joué.