Un lancement meilleur que prévu pour Black Desert, et des mises à jour mensuelles à venir

Black Desert était lancé en Occident au début du mois et manifestement, l'exploitant ne s'attendait pas à une telle réponse de la part des joueurs. Il faudra néanmoins les fidéliser et le développeur prévoit déjà des mises à jour mensuelles. 

Un lancement meilleur que prévu pour Black Desert, et des mises à jour mensuelles à venir

Au début du mois, Daum Games Europe lançait la version occidentale de Black Desert. Et si la sortie du MMO d’action ne s’est pas faite sans quelques heurts, les joueurs ont manifestement répondu présents, plus nombreux qu’initialement escomptés. C’est ce que Rick Van Beem et Vess “Jouska” Connor (en charge de l’équipe communautaire du jeu en Occident) détaillent dans un long entretien vidéo accordé à Pvt Wiggles, revenant sur le processus de lancement du jeu.

« (...) Le lancement ne s’est pas vraiment passé comme prévu. Nous avons assisté à une période de précommandes assez intense durant laquelle nous avons enregistré de bonnes ventes, mais au fur et à mesure que la sortie approchait, je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé, mais le bouche à oreille à très bien fonctionné partout et les joueurs ont massivement acheté le jeu, et notre site a été pris d’assaut. Et nous avons également eu quelques difficultés avec les objets de l’accès anticipé que certains joueurs n’ont pas pu récupérer, mais globalement, nous sommes satisfaits qu'au moins, les serveurs aient tenu bons lors du lancement.
Nous avons fait quelques erreurs, mais ça arrive dans la plupart des lancements de jeux en ligne et au regard de l’ensemble de lancement, je pense que nous pouvons être heureux du résultat. (...) Si nous avions su à quel point le jeu allait devenir populaire, nous aurions pu éviter quelques-uns des soucis que nous avons rencontré au lancement. Nous avons sous-estimé le succès du jeu. »

Décor et PNJ

Black Desert semble donc être un succès commercial (et Daum Games Europe indique être en phase de recrutement pour adapter ses effectifs à l'afflux de joueurs), mais au-delà du lancement, on sait que le véritable enjeu d’un MMO consiste à fidéliser les joueurs durablement. Pour y parvenir, Daum Games Europe prévoit déjà « des mises à jour de contenu de petite, moyenne et grande envergure, très régulières, sur une base mensuelle ». À défaut de davantage de précisions pour l’instant, l’éditeur promet le déploiement de la première mise à jour de contenu « très prochainement » (traditionnellement, les premières mises à jour de contenu sont déployées un mois après l’ouverture des serveurs, donc vraisemblablement d’ici fin mars ou début avril pour Black Desert).
De quelle nature ? Le développeur reste encore vague, mais précise néanmoins que les nouvelles classes jouables pourraient apparaitre dans la version occidentale selon un ordre différent de celle de la version sud-coréenne. De même, le développeur réfléchit à une intégration rapide des « armes éveillées » (ces spécialisations de chaque classe) pour éviter que les classes mises à jour profitent d’avantages trop significatifs, trop longtemps, sur celles n’ayant pas encore leur arme éveillée. Les guerres de guildes et sièges de forteresses sont aussi à l’étude, mais aucune date n’est encore avancée.

point27_s03.jpg

On retient également que les équipes de Daum Games Europe (l’exploitant) entretiennent des relations très étroites avec le studio de développement Pearl Abyss (sur la base d'échanges très réguliers), afin d’étudier les demandes spécifiques des joueurs occidentaux -- et la liste serait particulièrement longue.
Puis interrogée sur le niveau de liberté dont profite Daum Games vis-à-vis de Pearl Abyss (et la possibilité d’adapter voire de distinguer plus ou moins largement la version occidentale de BDO par rapport à son homologue sud-coréenne), l’équipe communautaire livre une anecdote surprenante. Initialement, Pearl Abyss envisageait un modèle free-to-play pour Black Desert et les équipes occidentales ont dû se montrer particulièrement persuasives, pour finalement obtenir gain de cause et arracher la possibilité de distribuer Black Desert selon un modèle buy-to-play. Un choix commercial manifestement opportun au regard des ventes, mais qui permet aussi à l’exploitant occidental de se faire davantage entendre, notamment pour orienter les mises à jour à venir. On pourrait ainsi imaginer le développement de contenus spécifiquement pensés pour les joueurs occidentaux et ensuite recyclés dans les versions asiatiques et russes du MMO, et non l’inverse comme actuellement. Et quand bien même toutes les réclamations des joueurs occidentaux ne seront évidemment pas automatiquement validées, l’exploitant indique néanmoins « être sérieusement à l’écoute de toutes les suggestions et que rien n’est impossible ».

On le comprend, après seulement quelques semaines d’exploitation et quand bien même le jeu connait quelques ratés (quant au contenu ou au prix de sa boutique, par exemple, qui font râler les joueurs), le lancement de Black Desert semble globalement plutôt réussi et les joueurs sont apparemment au rendez-vous. De quoi commencer à préparer l’avenir, pour progressivement rattraper la version coréenne du MMO.

Réactions (222)


Que pensez-vous de Black Desert Online ?

189 aiment, 83 pas.
Note moyenne : (288 évaluations | 3 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Black Desert Online
(73 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

181 joliens y jouent, 248 y ont joué.