Black Desert revoit ses mécanique PvP au coeur de Valencia

En Corée, le studio Pearl Abyss esquisse la prochaine mise à jour de Black Desert : la région de Valencia se dédie dorénavant aux affrontements PvP et aux guerres de guildes pour le contrôle de routes commerciales.

Black Desert revoit ses mécanique PvP au coeur de Valencia

On se souvient que lorsque Black Desert Online avait été annoncé, le jeu était présenté comme un MMO résolument ouvert, laissant la part belle aux interactions entre joueurs -- que ce soit dans le cadre d'affrontements ou d'échanges commerciaux, notamment. Las, lors du lancement coréen, force était alors de constater que les objectifs étaient revus à la baisse pour davantage se focaliser sur l'action brute.
L'été dernier, le Black Desert était mis à jour pour ouvrir les portes du Royaume de Valencia, une nouvelle région désertique et dangereuse à explorer. Aujourd'hui, le studio Pearl Abyss esquisse quelques-uns de ses projets à venir concernant cette même région de Valencia et elle accueillera manifestement plusieurs des mécaniques de jeu très ouvertes qu'on espérait à la sortie du MMO.

Valencia
Cité hors-la-loi

Principale évolution, la contrée de Valencia sera régie par ses propres règles en matière de PvP. Jusqu'à présent, les malandrins qui s'en prenaient gratuitement à d'autres joueurs souffraient de pénalité de « karma » et avec un karma trop bas, ils suscitaient l'hostilité des gardes PNJ des principales cités.
Dorénavant, dans la zone de Valencia, les pénalités de karma sont significativement réduites et au lieu de subir les foudres des gardes, en cas de mort, le malandrin sera expédié en cellule pour une durée qui dépend des forfaits commis -- avec la possibilité de réduire sa peine en acceptant des travaux forcés ou en tentant de s'enfuir. A contrario, les joueurs avec un karma positif bénéficient d'un statut de chasseurs de prime leur permettant de traquer et tuer les personnages au karma bas pour les expédier en prison.
La mise à jour intègre en outre deux nouvelles cités : le village d'Arequipa, une cité commerçante, réputée pour sa gastronomie et comptant de nombreux artisans, et Mui Kuhn, une ville de hors-la-loi accueillant les joueurs à bas karma (les habitants pourront leur proposer des quêtes spécifiques) et dont les gardes attaquent les justiciers au karma élevé.
On le comprend, un joueur adepte du PK peut pleinement trouver sa place dans les (nouvelles) mécaniques de Valencia, tout comme les légalistes pourront prendre un malin plaisir à (tenter de) faire régner la loi et l'ordre, par tout moyen. À chacun de faire son choix et de l'assumer face aux autres joueurs.

Installation de guilde

On comprend tout autant que la zone sera dangereuse et pour encourager les moins téméraires à s'y aventurer néanmoins, la zone sera traversée de plusieurs routes commerciales attractives. En outre, les guildes pourront aussi y implanter des installations permettant de récolter une nouvelle ressource dont le développeur promet qu'elle sera « importante » à l'avenir (notamment pour les déplacements à longue distance, que ce soit par voies terrestres en train ou maritimes par bateaux). Et évidemment, ces installations pourront être attaquées, voire détruites par les guildes ennemies convoitant la même ressource. Il faudra donc les défendre et les entretenir régulièrement (elles peuvent aussi être endommagées par les tempêtes de sable).

Des évolutions significatives, donc (auxquelles s'ajoutent de nouveaux donjons de haut niveau pour les joueurs férus de PvE), permettant d'au moins partiellement renouer avec les promesses initiales de Black Desert. On sera sans doute de juger leur efficacité sur pièce, d'abord en Corée manifestement au cours de ce mois de décembre et à terme aussi en Occident.

Réactions (40)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Black Desert Online ?

182 aiment, 82 pas.
Note moyenne : (281 évaluations | 3 critiques)
6,7 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Black Desert Online
(70 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

176 joliens y jouent, 233 y ont joué.