Black Desert en « bêta 2 » le 4 avril, Pearl Abyss en esquisse le contenu

Black Desert Online donnera le coup d'envoi de sa seconde phase de bêta le 4 avril prochain en Corée. D'ici là, le développeur précise son système de quêtes non linéaires, de world bosses ou encore de guerres de siège.

Black Desert en « bêta 2 » le 4 avril, Pearl Abyss en esquisse le contenu
10001159_370657273076175_1829652143_o.jpg

Fin 2013, Black Desert accueillait ses premiers testeurs sud-coréens (et un peu au-delà) et le MMO suscitait alors un certain engouement grâce à un gameplay à la fois ouvert et dynamique. Le développeur Pearl Abyss récidive et ouvrira à nouveau ses serveurs le temps d'une « bêta 2 » à partir du 4 avril prochain -- l'éditeur Daum recrute actuellement des testeurs et vient de lancer le site teaser de cette nouvelle phase de test. Et en attendant le coup d'envoi de la bêta, la presse coréenne détaille quelques-unes des nouveautés intégrées au jeu.

On le sait, cette bêta 2 ouvrira les portes de Calpheon, une nouvelle contrée à explorer. Elle est présentée comme une zone bien plus vaste que les précédentes, mais « dépourvue de toutes ressources de valeur ou de fragments noirs, à l'exception de quelques mines ». Les autorités locales concentrent donc leurs efforts sur le développement militaire, notamment autour du Château Hidel. Et la zone compte quelques originalités : elle compte d'abord un « maillage de quêtes » importants, est ensuite arpentée par des bosses de zone, et enfin, sa situation géopolitique en fait le théâtre de nombreuses « guerres de siège ». Petite revue de détails.

Des quêtes non linéaires

Dans Black Desert Online, le système de quêtes et missions n'est pas linéaire. Dans nombre de MMO, les quêtes servent à diriger les joueurs d'une région à l'autre. Pas dans BDO où le joueur doit développer des liens (de confiance, d'amitié, voire d'intimité) avec les PNJ locaux afin de créer un tissu de relations : obtenir la confiance de l'un permet de nouer des relations avec d'autres et selon le degré d'intimité, on obtiendra révélations et confidences permettant d'apprendre des secrets ou découvrir des « points d'intérêt » pouvant donner lieu à des quêtes. Le système de quêtes prend alors des allures d'enquêtes ou de puzzles : certaines découvertes permettent de progresser et un joueur pourra régulièrement être amené à revenir dans une zone déjà visitée pour la voir sous un nouveau jour au fur et à mesure qu'il apprend à connaître son environnement. Quoiqu'il en soit, selon le développeur, les zones sont conçues pour ne pas pouvoir être « terminées » ou « nettoyées » avant de passer à la suivante.

Des world bosses en zone ouverte

Calpheon - Monstre vaincu

La région de Calpheon est également réputée pour abriter des monstres d'envergure. Selon le développeur, un joueur seul devrait pouvoir progresser et gagner en niveau sans difficulté pour atteindre le niveau 40 (chaque classe est polyvalente, et donc autonome). Les world bosses doivent sensiblement changer la donne : ils sont puissants, ne peuvent être vaincus que par des groupes de joueurs coordonnées. Manifestement, suite à la première phase de test, certains joueurs regrettaient que le jeu en groupe soit peu encouragé. Pearl Abyss réfléchit à des « synergies de rôle » (chaque personnage pourrait endosser un rôle, indépendamment de sa classe) afin de rendre le jeu en « petit et grand groupe » plus intéressant. Ces bosses seraient l'un des enjeux du jeu en groupe coordonné, le sud-ouest de Calpheon est plus particulièrement dédié à « la chasse » de ces monstres gigantesques.
Et de préciser aussi (là encore suite aux remarques des premiers testeurs) que l'interface a été revue, afin de la rendre plus intuitive, fonctionnelle et accessible. Certaines composantes du jeu, volontairement non détaillées (pour que les joueurs les découvrent par eux-mêmes) feront par ailleurs l'objet d'explications plus pédagogiques.

Des guerres de sièges

La « bêta 2 » de Black Desert Online promet des guerres de sièges entre les guildes de joueurs. Plus concrètement, les joueurs ambitieux pourront revendiquer un territoire pour le compte de leur guilde. Pour peu qu'ils en aient les moyen, ils pourront recruter des ouvriers afin d'y ériger une citadelle afin de s'imposer comme souverain du lieu et y lever l'impôt. Evidemment, rien n'est aussi simple et d'autres guides pourront tenter de faire construire leur propre citadelle dans la contrée (plus on recrute d'ouvriers, plus la construction est rapide) et la contrée devient alors une « zone de guerre ouverte » : tous les coups sont permis, la guerre est totale et persistante jusqu'à ce qu'il ne reste qu'une citadelle et qu'un souverain soit déclaré.

Calpheon - Ville haute

Pour pimenter ces affrontements, les guildes plus modestes pourront également jouer un rôle dans ces affrontements. A défaut de pouvoir ériger une citadelle, elles pourront se contenter d'un « poste de commandement » visant à coordonner l'action de petits groupes voire de joueurs isolés contre une citadelle précise (les affrontements sont alors organisés selon des périodes données). Et on imagine déjà les possibilités d'alliances et de trahisons, ou encore les stratégies de harcèlement de petites structures afin qu'une plus imposante puisse finaliser sa citadelle...
Mais ces guerres ne se déclarent pas à la légère : les pénalités de mort sont importantes (perte d'objets ou d'expérience, même si des options permettent de s'en préserver partiellement).

On retiendra quoiqu'il en soit que le développement va bon train, que la première phase de bêta a fait l'objet de commentaires, qu'ils ont été intégré (du moins pour certains) et que cette seconde session permettra de juger sur pièce des évolutions du jeu.

Réactions (122)


Que pensez-vous de Black Desert Online ?

182 aiment, 82 pas.
Note moyenne : (281 évaluations | 3 critiques)
6,7 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Black Desert Online
(70 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

176 joliens y jouent, 233 y ont joué.